Picto REACH_edited.png

REACH

DYNAMIQUE DE LA REPONSE IMMUNITAIRE ET ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

L'équipe REACH vise à déchiffrer les bases moléculaires de l'interaction entre les agents pathogènes et leurs plantes hôtes dans le contexte du changement climatique. La perception des pathogènes médiée par les récepteurs immunitaires intracellulaires de la famille NLR (nucleotide-binding Leucine rich repeat receptor) constitue une étape cruciale déterminant l'enjeu de l'interaction. Lors de la reconnaissance de l'effecteur pathogène, les NLR initient l'immunité déclenchée par l'effecteur (ETI) qui implique un redémarrage de la reprogrammation transcriptionnelle associée à la PTI et souvent la mort localisée des cellules hôtes aux sites de tentative d'infection par le pathogène.

     Malgré les efforts intenses déployés dans ce domaine, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre (i) comment les NLR sont activés par des effecteurs pathogènes spécifiques et (ii) comment l'état actif de ces récepteurs est lié aux événements de signalisation en aval qui se produisent pendant l'ETI. Pour répondre à ces questions fondamentales, nous utilisons des approches complémentaires de biologie cellulaire, de génétique moléculaire, de génomique et de biochimie permettant d’étudier les événements moléculaires impliqués dans l'ETI conditionnée par les récepteurs immunitaires des plantes.

   Dans un contexte de changement climatique global, il est essentiel d'élargir nos connaissances sur l'interaction entre l'immunité des plantes et l'élévation de la température pour développer des stratégies durables de résistance aux maladies. Cela inclut l'étude de l'interaction entre l'immunité médiée par les NLR et les réponses au stress thermique, ainsi que l'identification et la caractérisation de sources génétiques encore inconnues conférant une résistance robuste.

illustration_LD.jpg
 

THÈMES DE RECHERCHE

 

 Principaux axes de recherche développés actuellement: 

- Activités de virulence d'effecteurs bactériens (L. Deslandes, V. Pacquit)

 

- Activités nucléaires d'un complexe récepteur immun chez les végétaux (D. Tremousaygue, L. Deslandes, P. Dabos)

 

- L'immunité médiée par les NLRs au niveau des racines (M. Marchetti)

 

- Activités de détection et de signalisation des NLRs des plantes en cas de stress thermique (M. Bernoux, C. Vicédo)

 

- Bases génétiques des résistances robustes et alternatives pour faire face aux pathogènes dans des climats fluctuants (R. Berthomé)

 

MEMBRES

REACH_Valérie-Pacquit_WEB.jpg

Valérie Pacquit

Maître de conférence UT3-Paul Sabatier

REACH_Heloise-Demont_WEB.jpg

Héloïse Demont

Doctorante

Image-empty-state.png

Nom

Statut

REACH_Matilda-Zaffuto_WEB.jpg

Matilda Zaffuto

CDD

Image-empty-state.png

Nom

Statut

 

PUBLICATIONS

LISTE